1

N Seoul Tower

Érigée au sommet du mont Namsan, la tour offre des vues imprenables sur Séoul. Construite en 1969 comme tour de télécommunications pour la ville de Séoul, elle a ouvert ses portes au public en 1980. La société coréenne CJ a loué la tour pendant 10 ans avant de la rénover en 2005, relançant ainsi sa popularité auprès du grand public. Un spectacle de lumières anime la tour chaque soir de 17 heures à 23 heures. C'est aujourd'hui une attraction touristique majeure de Séoul.

2

Garosu-gil, Sinsa-dong

Considéré comme le quartier bohème de Séoul, Garosu-gil a accueilli les studios des jeunes artistes coréens pour qui le quartier huppé de Gangnam restait inaccessible. C'est aujourd'hui un lieu prisé regroupant restaurants fusion et cafés asiatiques et européens, boutiques de mode et de designers, magasins d'accessoires, galeries d'art et nightclubs. Contrairement à certains quartiers commerçants ultra fréquentés tels que Myeongdong, Garosu-gil jouit d'une ambiance plus paisible, idéale pour repérer les nouvelles tendances en sirotant un café latte.

3

Marché de Dongdaemun

Ouvert sans interruption, le marché de Dongdaemun se compose de centres commerciaux spécialisés tels que Namdaemun. L'attrait de ce marché tient au fait qu'on y trouve absolument tout à un prix raisonnable et à toute heure de la journée. La tour Doosan, une vaste galerie commerciale située dans le marché de Dongdaemun, possède un système de remboursement des taxes qui permet aux touristes étrangers d'obtenir une remise de 10 % sur leurs achats. Quand un visiteur achète un article dans un magasin affichant l'autocollant « Tax-Free Shopping », il peut se faire rembourser la TVA au centre « Korea Refund » situé au troisième étage du terminal passager de l'aéroport international d'Incheon.

4

Myeongdong

Myeongdong est l'un des quartiers les plus branchés et animés de Séoul. Il est très prisé des touristes et des résidents, tant pour ses boutiques que pour sa vie nocturne. Frayez-vous un passage dans la foule compacte à travers les ruelles étroites regorgeant de vendeurs de rue, de magasins, de restaurants, de cafés et de salons de beauté.

5

Gyeongbokgung

Construit en 1395, Gyeongbokgung a servi de cellule de base au régime autocratique pendant la quasi totalité de la période Joseon. Contrairement à d'autres palais de Séoul, la partie rectangulaire est flanquée de grandes portes sur chaque côté. Trois allées de granit s'étendent de la porte principale, appelée Geunjeongmun, jusqu'à Geunjeongjeon, le hall principal du palais Gyeongbokgung. C'est ici que le chef d'État conduisait les affaires importantes, recevait les émissaires étrangers et rassemblait sa cour lors des cérémonies royales. C'est également ici que les intronisations avaient lieu. À l'intérieur du hall, vous verrez le trône du roi, couronné d'un dais et d'un plafond richement ciselé, dont une sculpture de deux dragons dorés dans les nuages, symbole de la royauté.